fr
News

Aider et s’entraider : l’Opéra Royal de Wallonie-Liège se met au service de plusieurs acteurs de santé en région liégeoise

Le

Retour aux news

Dans la situation de pandémie de coronavirus que nous connaissons actuellement qui a entraîné sa fermeture au public, l’Opéra Royal de Wallonie-Liège est très sensible aux marques de soutien reçues depuis le début de la crise sanitaire et tente chaque jour, à sa mesure, d’en faire autant en s’inscrivant dans une démarche solidaire. C’est donc tout naturellement qu’il met le savoir-faire de ses équipes au service de plusieurs acteurs de santé en région liégeoise.

 Il en va aussi de notre responsabilité envers la société. En temps normal, la mission de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège est de partager la culture ; aujourd’hui, elle est de partager la vie sociale et la bataille contre le virus. Ainsi, nous remplissons notre devoir civique en mettant les compétences de nos Ateliers au service de la société pour produire du matériel utile au personnel médical. Nous avons conscience que nous participons à quelque chose d’important en contribuant, à notre échelle, à l’effort collectif dans cette bataille contre le virus.

Stefano Mazzonis di Pralafera, Directeur général et artistique

Des armures contre le virus

Les blouses de protection sont cruciales pour le personnel soignant. Répondant à la demande du CHU de Liège, partenaire de longue date au travers d’actions caritatives, l’Atelier couture de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège a rejoint un réseau de solidarité visant à confectionner ces blouses.

À ce jour, ce sont plus de 6000 blouses qui ont été coupées et assemblées par nos coupeurs et couturières. Quatre de nos couturières travaillent à l’Atelier (leur temps de travail permet qu’elles ne soient pas plus que deux sur place en même temps), tandis que douze autres travaillent à domicile. Nos trois coupeurs, quant à eux, coupent la toile utilisée pour champ de stérilisation aux dimensions voulues, non seulement pour nos couturières mais également pour les quelque 3000 couturiers bénévoles qui participent à l’opération : à ce jour, la toile d’environ 30 000 blouses a été coupée par notre équipe. Munies d’élastiques aux manches et de fermetures velcro, les blouses opératoires réalisées par nos Ateliers sont d’un niveau professionnel : de véritables armures pour le personnel soignant dans la bataille qu’il mène contre le virus…

Des visières pour garder le contact

Le Centre Médical d’Audiophonologie (CMAP) de Montegnée prend en charge des bébés et jeunes enfants sourds et organise également un enseignement spécialisé au niveau maternel et primaire. Pour communiquer, il leur est essentiel de pouvoir voir le visage de leurs interlocuteurs : des visières transparentes constituent ainsi une bonne alternative aux masques.

Répondant à ce besoin du Centre Médical d’Audiophonologie de Montegnée, les Ateliers de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège ont fabriqué, au moyen d’une imprimante 3D et avec du plastique recyclé, cent visières en plastique transparent qui seront utilisées dès le 4 mai 2020.

 

Pour communiquer avec les personnes sourdes, les masques doivent idéalement être transparents pour montrer l’expression du visage et les mouvements des lèvres, sans les modifier et sans reflet car, même munie de prothèses auditives performantes, la personne sourde complète la perception auditive du message avec les indices labiaux et faciaux et, pour certains, avec les signes.

À l’heure actuelle, les masques avec écran transparent ne sont pas facilement disponibles en Europe. Aussi, les visières réalisées par l’Opéra Royal de Wallonie-Liège sont une très bonne alternative pour notre Centre.

Nous remercions chaleureusement le personnel de l’Opéra pour leur réactivité et leur adaptation à cette situation exceptionnelle.

Brigitte Lejeune, Directrice du Centre Médical d’Audiophonologie de Montegnée

Des masques pour toutes et tous

L’Opéra Royal de Wallonie-Liège a répondu présent à l’appel de Liège Métropole, l’association rassemblant les 24 villes et communes de l’arrondissement de Liège, en vue de la fabrication de masques de protection destinés à la population.

Pour cette opération, nos coupeurs coupent aux dimensions voulues la toile nécessaire à la confection des 100 000 masques prévus pour cette opération. Plus de 10 000 de ces masques sont ensuite cousus par nos couturières, tandis que le reste est partagé entre couturiers bénévoles et ateliers de couture de la région.