fr

1820-2020 : l’Opéra fête son Bicentenaire ! En attendant que la teneur de cet événement exceptionnel ne soit dévoilée, l’Opéra vous invite à retracer ses 200 ans d’histoire. Chaque semaine, un épisode vous fera voyager dans le temps.

« Les eighties », la décennie des libertés, même à l’Opéra

Alors que les années ‘70 voient l’avènement des comédies musicales en terre liégeoise, les eighties apportent un nouveau vent de fraîcheur et de libertés. L’Opéra s’engage sur une voie nouvelle et produit du grand spectacle pour l’ouverture de sa nouvelle saison. Mais ce n’est pas tout ! Car, le désormais nommé Centre Lyrique de Wallonie voit ses ambitions grandir et s’apprête à investir d’autres lieux pour une programmation hors les murs ! Comment l’Opéra va-t-il continuer à réaliser ses rêves pour toujours émerveiller plus son public ?

Liège et « ses libertés »

Figure 1 – Affichette du spectacle Liège-Libertés interprété du 23 août au 23 septembre 1980 à l’occasion du millénaire de la Principauté de Liège – «Le Théâtre de Liège» de Marchesani, p.220

 

Si l’Opéra s’est déjà inscrit par sa programmation dans le cadre de nombreuses festivités, l’un des premiers « grands événements lyriques » qu’il produit est présenté à l’occasion de l’ouverture la saison 1980-81. Après plusieurs mois d’un travail acharné et passionné, le Centre lyrique de Wallonie (retour à l’épisode 12 pour en savoir plus) présente du 23 août au 23 septembre une grande fresque musicale, Liège-Libertés !

Collaboration entre Jean Brumioul (1925-2014 / homme de radio et de télévision, personnalité culturelle et médiatique wallonne) et le compositeur belge René Defossez (1905-1988), cette création donne naissance à un genre nouveau, le grand spectacle, et sublime ainsi les célébrations du millénaire de la Principauté de Liège.

Composé de dix tableaux, Liège-Libertés retrace l’histoire de Liège. La production remporte un grand succès et sur les 35 représentations programmées, les dix dernières se jouent à guichet fermé.

Liège-Libertés : un spectacle historique, théâtral et musical en 10 tableaux !

Prologue

Liberté : le peuple liégeois clame sa volonté de liberté

Tableau I

Notger, le fondateur : épiscopat de Notger et fondements d’une principauté

Tableau II

La naissance de la démocratie : mission de Henri de Dinant

Tableau III

Le siècle du malheur : les 600 Franchimontois et le retour du Perron

Tableau IV

L’incendie du Palais : reconstitution de l’incendie de 1505

Tableau V

La Renaissance : épiscopat d’Erard de la Marck

Tableau VI

Chiroux et Grignoux : luttes civiles au XVIIe siècle

Tableau VII

L’âge d’or de la bourgeoisie : musique, danse et littérature au XVIIIe siècle

Tableau VIII

1789 : révolution liégeoise et avènement d’une autre liberté

Tableau IX

Les Liégeois en 1830 : révolution belge

Tableau X

Vers un autre destin : l’esprit liégeois depuis la chute de la principauté

 

L’Opéra s’envole vers d’autres libertés … scéniques

La saison suivante, pour son ouverture, le Centre Lyrique de Wallonie laisse libre cours à ses ambitions et propose un opéra, mais en mode méga spectacle-grande production et sort de ses murs.

Pour cela, le public est agréablement surpris d’apprendre que la magie du spectacle va s’étendre au-delà des murs de Théâtre, pour prendre possession durant presqu’un mois du Palais des Sports, à Coronmeuse!

Figure 2 – Carmen au palais des Sports en 1981 – «Le Théâtre de Liège» de Marchesani, p.222

 

Sa scène, d’une taille impressionnante (600 m2), fait le bonheur des scénographes mais représente à chaque fois un défi de taille pour l’équipe technique.

C’est à partir du 5 septembre 1981 que l’indétrônable Carmen envahit le Palais des Sports et signe une véritable première réussite ! Malgré ce premier succès, le Palais des Sports est mis entre parenthèses jusqu’en 1985, pour un retour en force avec notamment Nabucco de Verdi. Le Palais des Sports sera ainsi investi par le Centre Lyrique de Wallonie jusqu’en 1996 !

Figure 3 – Livret-programme des représentations de Nabucco au palais des Sports en septembre 1985 – «Le Théâtre de Liège» de Marchesani, p.223

 

 

 


Pour ne rien manquer de cette saison éclatante et partager sur les réseaux sociaux vos expériences avec l’Opéra Royal de Wallonie-Liège : #operaliege200

Suite à l'évolution de la crise sanitaire, les activités suivantes sont annulées :  
 Les Vendredis de l'opéra ( 20 et 27 nov.) , Happy 200 ( 28 et 29 nov.).

  Cliquez ici pour le suivi de vos réservations.

Regarding the evolution of the health crisis, the following activities are canceled:
 Les Vendredis de l'opéra ( 20th & 27th Nov.) , Happy 200 ( 28th and 29th Nov.).
 
Click here to track your reservations.