fr

1820-2020 : l’Opéra fête son Bicentenaire ! L’Opéra vous invite à retracer ses 200 ans d’histoire. Chaque semaine, un épisode vous fera voyager dans le temps.

Retour à l’éclatante pureté de 1820

Coiffé en 1930 par un fronton, signé Oscar Berchmans (épisode 8), le Théâtre Royal a continué de subir les affres du temps et a perdu de sa superbe. Une nouvelle cure de jouvence, mais plus en profondeur cette fois, s’impose plus que tout. Planifiée, organisée, cette nouvelle rénovation de 2010-2012 a pour ambition majeure de redonner au bâtiment son éclat d’origine. Les travaux extérieurs s’orientent alors vers la protection des matériaux et l’harmonisation du style néoclassique (épisode 3). Restituer la beauté d’origine et protéger l’édifice historique, un défi de taille…

Evolution des travaux en images

Charpente métallique primaire, décembre 2010

 

Mise en place du claustra métallique, septembre 2011 © Opéra Royal de Wallonie

 

Le Théâtre Royal restauré, état en juillet 2012 © Guy Focant

Protection et restitution de son image d’antan

L’un des enjeux de la restauration extérieure est d’assurer la perméabilité du bâtiment afin de ne pas abîmer les matériaux qui le constituent. Dans un premier temps, les façades sont nettoyées avec un gommage et les joints sont dégarnis pour être remplacés par des joints perméables, faits à base d’un mélange de sable et de chaux. Les pierres trop usées sont remplacées et les anciens ragréages au ciment sont enlevés, à leur place un enduit fin à base de chaux est appliqué pour protéger les pierres calcaires très poreuses donc fragiles. Le tout est enduit d’une peinture minérale qui possède également des qualités de perméabilité. Le fronton aussi a droit à un petit lifting puisqu’il est nettoyé au micro-gommage et peint de blanc pour s’harmoniser au reste de la façade.

Les façades du Théâtre royal et leurs nouveaux parements.

 

Harmonisation et sublimation du style néoclassique

L’harmonisation de manière générale réside dans une homogénéisation des portes et fenêtres des façades. Les châssis des ouvertures sont donc refaits pour se fondre et ouvrir le Théâtre Royal, comme au rez-de-chaussée où les châssis épousent parfaitement les baies puisque les anciennes allèges de baies en pierre sont démontées pour mettre d’autant plus en valeur les galeries et leurs arcades, le tout vitré pour ainsi admirer l’ouverture du bâtiment qui met à l’honneur sa splendeur d’origine.

Vue des châssis de la façade principale.

 

Le Théâtre Royal avant et après les travaux de 2010-2012

Le bâtiment et sa place aménagée avant les travaux en 2009 © Opéra Royal de Wallonie

 

La façade principale et sa rehausse après les travaux, juillet 2012

 

Le fronton du Théâtre Royal, avant les travaux de rénovation.
Le fronton du Théâtre Royal, après les travaux de rénovation.

 

Série « La rénovation de l’Opéra Royal de Wallonie »

 

 

 

 


Pour ne rien manquer de cette saison éclatante et partager sur les réseaux sociaux vos expériences avec l’Opéra Royal de Wallonie-Liège : #operaliege200

Suite aux décisions prises par les autorités compétentes dans le cadre de la crise sanitaire,
les représentations d'Hamlet, programmées du 29 octobre au 10 novembre prochains sont annulées. Cliquez ici pour le suivi de vos réservations.

Following the decisions taken by the competent authorities regarding the health crisis,
the performances of Hamlet, scheduled from October 29th to November 10th, are canceled. 
Click here to track your reservations.