fr

Le spectacle

Un premier chef-d’oeuvre

À la cour de Gonzague Ier de Mantoue, Claudio Monteverdi reçoit une commande pour l’ouverture des festivités du carnaval de 1607. Sur le mythe d’Orphée, des pouvoirs de la musique, de l’amour et de la faiblesse des hommes, le livret d’Alessandro Striggio est parfaitement adapté à l’éclosion du premier chef-d’oeuvre de l’Histoire de l’Opéra. Le musicien génial y développe une alternance dramatique entre le traditionnel style récitatif et de grands airs, premiers exemples de belcanto. Cette nouvelle vocalité s’associe aux ritournelles, aux danses et aux choeurs pour offrir un spectacle exploitant toutes les ressources du théâtre musical.

Marquant le début de l’ère baroque, l’Orfeo n’est pas qu’un divertissement mondain. Sa structure entièrement symétrique, son homogénéité, son orchestre moderne et l’efficacité de son langage tragique proposent un spectacle total où l’émotion humaine, le propos philosophique et la réalisation spectaculaire trouvent leur parfait équilibre.