fr

Ouverture

O, comme ORW. Univers lyrique, magique et un peu mystérieux, l’Opéra Royal de Wallonie-Liège désigne un lieu de création, de vie et d’échange. On y vient le cœur impatient, plein d’espoir ou de curiosité. Le bâtiment intrigue, d’abord, avec son claustra moderne en aluminium qui symbolise les lignes d’une portée musicale : lorsque le soleil se reflète sur le bardage, il semble chanter, et toute la ville avec lui.

Dans le cœur battant de l’ORW, l’Histoire rattrape le public dès le marbre blanc du vestibule. Le grand escalier et son tapis rouge, qui transforment le visiteur en artiste, le salon Grétry et le scintillement de ses lustres en cristal de Murano, le velours et l’or de la salle, le plafond peint en 1903 par Emile Berchmans : toujours, la richesse éclatante de cette Maison bicentenaire émeut, étonne, fascine.

Puis, lorsque les musiciens arrivent, que la baguette du chef d’orchestre se lève et que les décors apparaissent ; quand le bruissement des étoffes et les murmures du public cèdent la place aux notes, le lieu d’histoire devient soudain lieu de partage.

Publics

Ils viennent en costume, en jeans, en robe du soir, en talons hauts ou en baskets. Pour des premières, des opéras évidemment, mais aussi des concerts, des brunchs musicaux, des portes ouvertes, des animations pour les familles, des conférences, des apéros lyriques, du team building ou des séances scolaires. Il arrive même que certains se présentent en pyjama, lors de soirées « Kids only » endiablées. L’Opéra Royal de Wallonie-Liège invite ses fidèles mais aussi de nouveaux spectateurs, issus de tous horizons et tranches d’âge, et suscite le dialogue.

Depuis près de dix ans, l’Opéra liégeois envoie également ses spectacles vers le monde : il diffuse ses spectacles en live web et en VOD chaque saison, et les petits écrans se transforment à leur tour en machines à rêver. Les salles de cinéma prennent ensuite le relais : depuis 2015, les grandes programmations de l’ORW se (re)vivent sur les grands écrans d’Europe et d’ailleurs. Une façon d’enchanter le monde et de tisser des liens avec tous les publics.

Emotions

Elle se lit dans les yeux. Se répercute de siège en siège. Vrille les cœurs et les ventres. L’émotion qui naît à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège n’est jamais deux fois la même : chaque spectacle est surprenant, vivant, unique, lié à une succession d’envies et de dons de soi.

Tout commence trois ou quatre ans plus tôt, avec le choix de l’œuvre. Puis celui du chef d’orchestre, des solistes et du metteur en scène, sans oublier la fabrication du décor, la création des costumes et l’enchaînement des répétitions, qui aboutiront à quelques soirs de magie…

Renouvelée ailleurs, plus tard, au cours de déplacements qui mènent les productions liégeoises de San Francisco à Oman, en passant -entre autres- par Paris ou Bilbao, cette alchimie contribue à exporter les talents et les savoir-faire des artistes et artisans de la Maison.

Ruche

Avec ses 360 m2 de planchers foulés par les plus grands, dont l’âme imprègne les lieux, ses 6 niveaux et ses centaines d’activités annuelles, l’Opéra Royal de Wallonie-Liège est un monde en soi, un microcosme peuplé de plus de 200 travailleurs quotidiens (dont 68 musiciens et 40 choristes) et de 500 collaborateurs extérieurs chaque saison. On y croise entre autres des chanteurs, des danseurs, des chefs d’orchestre, des musiciens, mais aussi des magiciens de la lumière, des régisseurs, des machinistes, des menuisiers, des costumières, des maquilleurs, un chausseur, des modistes, des coiffeurs, des habilleuses, des ferronniers, ou même des perruquiers.

L’ORW est une maison complète : elle s’est dotée de tous les métiers nécessaires à la création d’un spectacle total. Les artisans et les artistes travaillent chaque opéra avec la même passion, la même rigueur et les mêmes buts : respecter l’œuvre et l’ouvrir vers l’avenir.

Art (pour tous)

Art total, il est aussi poésie, théâtre, danse, architecture, acrobaties, cinéma : aller à l’opéra, c’est se nourrir de tous les modes d’expression inventés par l’homme pour célébrer la beauté.

C’est offrir une fête à ses yeux autant qu’à ses oreilles, vivre intensément un théâtre bouillonnant, glisser sur un magnifique terrain de jeu pour l’imagination.

A l’Opéra Royal de Wallonie-Liège, ces moments de grâce musicale se vivent comme une ouverture sur l’univers. Immense.