fr
Marie Lambert-Le-Bihan
Artiste

Marie Lambert-Le-Bihan

Son parcours

Marie Lambert-Le Bihan mène une carrière éclectique qui lui permet d’envisager l’activité scénique sous tous ses aspects : dramaturge, metteuse en scène, traductrice, éclairagiste… Après des études en arts et lettres à Paris et Bologne, elle poursuit sa formation à La Scala de Milan. Familière de l’opéra, elle a notamment mis en scène Zazà (Leoncavallo) à Londres, La Voix humaine à Buxton, Les Amants de St Jean avec Stéphanie d’Oustrac et signés les reprises Die Meistersinger von Nürnberg à Chicago et à San Francisco, La Clemenza di Tito à Toulouse, Marseille, Chicago et Barcelone, La Traviata à Cardiff, Barcelone, Madrid et Glasgow, Carmen au Festival de Glyndebourne et à Göteborg, Semiramide à Florence, Andrea Chénier à Barcelone et à Londres, … Elle a également été metteuse en scène associée pour Madama Butterfly à La Monnaie et La Cenerentola à l’Opéra de Paris. Son travail a également pu être apprécié à La Scala, au Wiener Staatsoper, au Théâtre du Châtelet, au Théâtre des Champs-Élysées, au Festival d’Aix-en-Provence, au Welsh National Opera, à Strasbourg, Lille, Tokyo, Ravenne, Bologne, Parme, Turin, Gênes, Montpellier, Bari, Palerme… Récemment, elle a traduit et adapté en italien Vent du Soir d’Offenbach pour le Maggio Musicale Fiorentino. Elle mène en outre une intense activité de traduction pour des catalogues d’exposition, des revues de poésie et des livrets d’opéra. Marie Lambert-Le Bihan aborde aussi l’écriture. Elle a co-écrit The Rain avec l’artiste coréenne HeeWon Lee et a collaboré avec le poète Anne-James Chaton. Elle enseigne au Mascarade Opera Studio de Florence et siège au conseil du Fonds de dotation UNiSSON. Prochainement, elle signera la mise en lumière de La Casa de Bernarda Alba à Tenerife.