Ballet 2023 - 2024

Roméo et Juliette

Sergueï Prokofiev

Durée

02H40

A voir

Tous publics

Le ballet

ROMÉO ET JULIETTE OP. 64 (1935-36, rev.1940)
Ballet en 3 actes et épilogue de Sergeï Prokofiev, Sergeï Radlov, Adrian Piotrovsky et Leonid Lavrovski
© Première Music Group – Catalogue Le Chant du Monde


« Deux familles, égales en noblesse,

Dans la belle Vérone, où nous
plaçons notre scène,

Sont entraînées par d’anciennes
rancunes à des rixes nouvelles

Des entrailles prédestinées de
ces deux ennemies

A pris naissance, sous des étoiles
contraires, un couple d’amoureux

Dont la ruine néfaste et lamentable

Doit ensevelir dans leur tombe
l’animosité de leurs parents. »

William Shakespeare,
Prologue de Roméo et Juliette, 1597


SÉDUISANT
SPECTACULAIRE
SUBLIME


Chorégraphie originale de John Cranko

À Vérone, les Montaigu et les Capulet se vouent une haine ancestrale. Roméo Montaigu est amoureux de Rosaline. Capulet s’apprête à donner une fête pour permettre à Juliette, sa fille, de rencontrer Pâris qui l’a demandée en mariage. Croyant que Rosaline s’y trouvera, Roméo se rend au bal. Mais c’est pour Juliette qu’il éprouve un coup de foudre… Aussitôt réciproque !

Prokofiev était depuis longtemps fasciné par l’histoire tragique de Roméo et Juliette. Ainsi, lorsque en 1934, le fameux Théâtre Kirov de Leningrad lui commande un ballet d’après Shakespeare, très apprécié en U.R.S.S, il propose son thème favori qui est aussitôt refusé. Par contre, le Bolchoï est intéressé. Le compositeur signe un contrat et, en deux mois à peine, il écrit l’essentiel de la musique dans le cadre bucolique de la résidence d’été des membres du Bolchoï où sa famille l’a rejoint. Avec les metteurs en scène, Prokofiev imagine une fin heureuse pour réaliser un final brillant pour les danseurs, mais une issue lumineuse ne collait pas du tout à l’intrigue.

Une fois le ballet achevé, les danseurs et le chorégraphe refusent de le danser, le trouvant impossible rythmiquement. Le Bolchoï rompt immédiatement le contrat. Déçu, Prokofiev ne renie en rien sa musique. Pour la faire vivre, il en tire des suites d’orchestre destinées aux concerts symphoniques et dix pièces pour piano solo. Finalement, c’est bien loin des grandes villes russes, à Brno, que le ballet est créé en 1938. Il faudra encore attendre 1940 pour que le Kirov s’en empare et 1946 pour que le Bolchoï le crée en grande pompe, cette fois, générant un énorme succès jamais démenti depuis.

  • DERNIÈRE REPRÉSENTATION À L’ORW
    SEPTEMBRE 1992