fr

Le spectacle

Simple et humaniste

Originaire du Kansas, la mezzo-soprano Joyce DiDonato est l’une des plus grandes cantatrices actuelles. Loin des clichés des divas d’autrefois, c’est une femme moderne, souriante et élégante. Elle poste des tweets, est active sur les réseaux sociaux et tient un blog. Elle se produit dans le monde entier et recueille partout un succès phénoménal qui ne l’empêche pas de garder la tête froide et le triomphe modeste.

Une passion pour Rosine

Sixième d’une famille de sept enfants, Joyce DiDonato est issue d’un milieu mélomane. Dès l’enfance, elle s’implique dans la chorale de son école et apprend le piano. Sa formation tend vers la scène lyrique. Elle enchaîne les prestations. D’auditions en spectacles, elle décroche, à l’Opéra de Paris, le rôle qui révèle en elle sa passion pour l’opéra : Rosine ! C’est un triomphe et sa carrière décolle littéralement. Éprise des rôles travestis, elle multiplie les apparitions puis assimile les partitions les plus exigeantes du registre dramatique incarnant les personnages aussi complexes que Maria Stuarda, Elena, Charlotte, Adalgisa, Donna Elvira, Cendrillon,… sur les planches des plus grandes maisons avec de prestigieux partenaires et chefs d’orchestre. Elle décroche un contrat d’exclusivité discographique avec Warner Music et la fameuse revue Gramophone n’hésite pas à écrire : « Quand Joyce se met à chanter, le monde s’en trouve plus lumineux ».

Programme

  • Gioachino ROSSINI – Semiramide – Ouverture
  • Giovanni PACINI – Stella di Napoli – Ove t’aggiri, o barbaro…
  • Michele CARAFA – Le Nozze di Lammermoor – O di sorte crudel… (version transposée)
  • Wolfgang Amadeus MOZART – Le Nozze di Figaro – Ouverture
  • Wolfgang Amadeus MOZART – Le  Nozze di Figaro – Deh vieni non tardar…
  • Gioachino ROSSINI – Il Barbiere di Siviglia – Una voce poco fa…

  • Richard WAGNER – Die Meistersinger von Nürnberg – Prélude Acte 1
  • Hector BERLIOZ – Les Troyens – Je vais mourir… Adieu, fière cité…
  • Georges BIZET – L’Arlésienne, suite n°2 – Farandole
  • Vincenzo BELLINI – Adelson e Salvini – Dopo l’oscuro nembo…
  • Gioachino ROSSINI – La Donna del lago – Tanti affetti…

Ils nous soutiennent